Jane Austen a écrit des romans autour de trois fois rien : les émois de jeunes filles de la fin du XVIIIe, toujours dans un ton très convenable, qui aurait pu être moralisateur, si Jane Austen avait eu moins de talent. Pour mieux connaître cette auteur, plongez-vous dans son portrait par David Cecil.
J’aime beaucoup Orgueil et Préjugés (Pride and Prejudice), l’un des plus connus de ses onze romans. Elle y raconte l’histoire de la famille Benett, qui vit dans la campagne anglaise au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle. Mme Benett cherche à marier le mieux possible ses cinq filles, qui ne peuvent pas hériter du domaine familial.DSC_0005
Tout tourne autour de ce scénario plutôt simple, Jane Austen brosse des portraits d’une telle finesse qu’on ne peut manquer de s’attacher aux deux filles aînées Jane et Lizzy, de s’agacer devant la superficialité et la bêtise de Mme Benett et de ses cadettes, de sourire aux remarques sarcastiques de Mr Benett, aux compliments qui sonnent faux de Mr. Collins…
Je pensais lire une œuvre romantique à souhait, c’est le cas, mais c’est aussi un roman quelque peu satyrique avec des passages franchement drôles.

Pour accompagner cette oeuvre, j'ai cherché une recette très parfumée. Je vous conseille de le découvrir avec l’un de ces Fondants châtaigne-miel-framboise . Pour moi la saveur acidulée de la framboise conjuguée à la douceur du miel d'acacia, évoque parfaitement le destin de ces jeunes filles de la campagne anglaise.

Pour ceux qui n’aiment pas la framboise, j’ai également prévu une version au chocolat. Sur la photo, les ramequins avant cuisson.