poirotquittescene0_Dans ce roman, on retrouve Hercule Poirot et son acolyte Hastings sur le lieu de leur première rencontre, la maison de Styles. Le détective, diminué par la maladie soupçonne l'un des invités de préparer un crime. Il appelle à l'aide son ami de toujours pour qu'il l'aide à rassembler des indices. Hastings fera en somme l'enquête de terrain à la place de Poirot, tandis que ce dernier assemblera les pièces du puzzle.
Ce qui est très drôle tout au long de l'histoire, c'est que Poirot refuse de révéler à Hastings sur quel personnage se portent ses soupçons. Le visage trop transparent du militaire, révèlerait au futur assassin que l'on est sur sa piste.

S
i vous n'avez pas lu Poirot quitte la scène, je vous conseille d'arrêter là votre lecture, car je vais maintenant parler de moments-clés de l'intrigue...
Auparavant, je vous laisse savourer ce qui aurait pu être le goûter d'Hercule Poirot, cf ce billet, et pour la recette des Buns au citron, c'est par ici !DSC_0013


Au fait, y a-t-il des Christiephages qui me lisent? Si c'est le cas, vous ne manquerez pas de noter une erreur sur la photo, au niveau de la boisson... Poirot n'aurait sûrement pas goûté avec du café !


Si ce roman n'est pas mon préféré d'Agatha Christie, je le considère tout de même comme l'un de ses plus marquants. En effet, elle a le courage de tuer son héros le plus emblématique dans un rocambolesque retournement de situation. Elle l'aurait écrit des années avant sa parution, au début de la seconde guerre mondiale selon wikipedia, pour assurer à sa famille une source de revenus s'il lui arrivait malheur. Elle clôt ainsi son oeuvre de façon magistrale en interdisant à tout autre écrivain de s'approprier Hercule Poirot.
Conan Doyle le premier a voulu tuer son héros Sherlock Holmes. Il se sentait piégé par le succès de ce personnage, et il avait peur que les romans policiers "légers" qu'il avait écrits, nuisent plus tard au reste de son oeuvre. Bref, dans le Dernier Problème, on suppose que Holmes a succombé en tombant dans les chutes de Reichenbach avec son ennemi juré. Mais sous la pression de ses lecteurs, Conan Doyle fera revivre son détective dans le Retour de Sherlock Holmes. Et aujourd'hui son nom est étroitement associé à celui de son héros. Honnêtement, qui se souviendrait de Sir Arthur Conan Doyle, si il n'avait créé Sherlock Holmes?

Et vous? Avez-vous d'autres exemples d'auteurs qui tuent leur héros emblématique?

DSC_0012DSC_0010